Olivier Renard

L’hommage de Blaise Agresti à Olivier Renard

9 octobre 2019 Posted by Actualités 0 thoughts on “L’hommage de Blaise Agresti à Olivier Renard”

Le 10 juin dernier, toute l’équipe de Mountain Path apprenait avec une immense douleur la disparition d’Olivier Renard.

Personnalité emblématique du monde de la montagne, particulièrement du secours au PGHM où il effectua une grande partie de sa carrière, Olivier Renard était apprécié de tous à plus d’un titre, avec sa “parole juste, un sens pédagogique et une rigueur sans concession, un courage et un engagement sur le terrain qui sont toujours cités en exemple”.

Nous partageons ci-dessous le témoignage écrit de Blaise Agresti, son ami et associé chez Mountain Path.

Par Blaise Agresti, Juin 2019.

Olivier Renard nous a quitté le 10 juin 2019. Sa vie est indissociable de sa passion pour le secours en montagne. Il faut comprendre son chemin vers les cimes depuis Boulogne-sur-Mer et cette envie d’altitude nourrie de lectures qui le conduiront vers les chasseurs alpins, puis, très vite, vers la gendarmerie de haute montagne.

Le PGHM est un absolu, LA MISSION de sa vie, qui justifiera tous les sacrifices. Il va rapidement rejoindre les unités opérationnelles et incarnera magnifiquement ce rôle de sauveteur à Briançon, à Chamonix, à Luchon et au CNSISAG, le centre de formation, puis enfin au sein de cette unité de coordination nationale montagne qui vient de se créer en 2014. Son engagement et son efficacité font rapidement de lui un référent et cela durerea toute sa carrière. La parole juste, un sens pédagogique et une rigueur sans concession, un courage et un engagement sur le terrain qui sont toujours cités en exemple. Comme jeune patron du PGHM, j’ai eu le privilège de travailler avec lui et nous partagerons en particulier cette nuit cataclysmique de l’avalanche de Montroc. Cela scellera un lien unique qui ne cessera de se renforcer au fil du temps.

De beaux moments agrémentent cette vie de secouriste. Le secours bien sûr. Les sauvetages, la ds, le boulot avec les équipages et les médecins. Faire le job. S’engager. Partager. Son parcours est lumineux. Des centaines de sauvetages accomplis. Ce sera aussi cette fierté d’être guide, de porter “la tôle” comme tu disais, au moment d’entrer dans cette belle communauté. Au centre de formation, Olivier est le référent pédagogique qui bâtit les nouveaux cursus avec enthousiasme et exigence. Son souci du détail et sa force de caractère s’imposent à tous.

A Bagnères-de-Luchon, il sera patron de PGHM respecté et totalement dévoué à sa tâche. Après avoir quitté la gendarmerie, il viendra s’y installer avec son épouse Sandrine pour savourer ce métier de guide avec ses clients dans ces Pyrénées plus sobres et fraternelles que Chamonix n’est devenu. Il va s’impliquer au bureau des guides et dans diverses associations. Chacune des personnes qui le croisent apprécient son sens de la camaraderie. Derrière la crète, l’Aneto devient son jardin et il savoure cet amour de la montagne qui reste le fil conducteur de sa vie. Olivier incarnait cet esprit artisan et le soin qu’il apportait à préparer, à organiser et à anticiper était sa signature. A Luchon, son cabanon avec son matériel de montagne soigneusement rangé dans la cour de sa maison ressemblait tellement au local de la dz des Bois à Chamonix.

Olivier restera ce compagnon du devoir dans sa noblesse, sa générosité et sa simplicité.

Son départ est immense douleur pour sa famille et ses proches, mais il a tellement su donner qu’il restera une source d’inspiration. Un cairn solide posé sur la crête.

Blaise Agresti
Abonnez-vous à la newsletter